Voyage en orient et encore plus loin vers l’est

LLOYD MILLER / THE HELIOCENTRICS (OST)

J’ai découvert par hasard cet artiste, au nom très jazz « Lloyd Miller », qui rencontre pour la première fois le groupe de musiciens des Heliocentrics, notamment connus pour avoir fait re-découvrir le fondateur de l’ethio-jazz Mulatu Astatke.

Au fil des treize morceaux, nous voyageons du moyen-orient à Bali en passant par l’Inde et la Turquie. Une production et un rendu de son léché, des ambiances jazzy pointues, sans doute dues au riche passé de chercheur de Lloyd Miller. Multi-instrumentaliste, capable de jouer autant de la flûte de pan, du piano, du oud, que du vibraphone, de la sitar, ou de la clarinette, il vient d’un environnement jazz et s’est très rapidement intéressé à la musique iranienne pour y avoir vécu, et créer un nouveau champs de rencontres avec les musiques perses.

Cet article, publié dans Jazz, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Voyage en orient et encore plus loin vers l’est

  1. Goldmund dit :

    La multi-ethnicité des sons me fait penser au travail de Joël Grare, dans un autre registre, celui de la musique classique contemporaine. Il a d’ailleurs intitulé son album sorti en 2008 « Paris – Istanbul – Shanghai ». Là aussi, musique et voyage sont un même mot.
    Merci pour cette découverte en tout cas!

  2. Ping : MELUDIA – 31.03.2015 | #LEFIRST

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s